San Francisco, Californie

Septembre 2019, c’est parti pour un petit road trip en Californie sur une semaine, en commençant pour la belle San Francisco! Il était évident que nous ne pouvions pas quitter les USA un jour sans visiter cette ville! Alors voici notre visite en commentaires et photos (c’est vrai qu’elle est vraiment photogénique celle-ci!).

……………Retour sur 4 jours à San Francisco et ce qu’il ne faut pas louper…………….

1er jour: traversée du pont à vélo et Sausalito!

Pour ce premier jour, nous étions en amoureux Ben et moi. Nous sommes arrivés la veille tard. Mon beau père et ma belle mère nous ont rejoint le jour suivant.

En attendant, nous avons loué des vélos électriques pour traverser le fameux pont Golden Gate Bridge (oui, celui dans la série Charmed avec les soeurs Halliwell!) et aller voir la vue de l’autre côté. Il y a des loueurs de vélos un peu partout, dont certains proposent un retour en ferry du côté de Sausalito (notre dernier point de visite).

Je vous conseille vivement, le vélo électrique! Je l’avais lu sur plusieurs blogs, dans plusieurs livres, mais tant qu’on ne le voit (vit?) pas, on ne s’en rend pas compte: San Francisco est une ville qui monte et qui descend! Vraiment c’est très vallonné. C’est la première ville que je vois comme ça. Sans le vélo électrique, il est évident que nous n’aurions pas tout fait, et on l’aurait fait dans la douleur! Nous avons croisé tellement de gens (même (et surtout!) des cyclistes professionnels) qui gémissaient en faisant du sur place dans les côtes! Et elles sont longues! En les croisant à vive allure et presque sans efforts, j’avais limite honte de les voir autant peiner! J’avais juste envie de leur dire un petit « good luck my friend! You’re almost done! »… Sans parler de toux ceux qui marchaient à côté de leur vélo…
Comptez 60$ par vélo électrique à la journée. Voilà notre parcours.

Depuis la location de vélo, nous avons longé un bout de la côte qui est superbe. La vue sur la baie, ces petits parcs où se posent les gens pour faire un barbuc’ ou « chiller », et ce pont qui apparait et disparait. C’était très agréable; beaucoup de personnes s’y baladent car c’est très bien aménagé tout le long!

Puis nous avons traversé le pont pour nous rendre à Battery spencer, réputé pour être le plus beau point de vue du pont et de SF. (Et c’est le cas selon moi!)

Sur le pont, il y avait un vent à décorner les bœufs! (une expression de chez moi? lol). Prévoyez les vestes chaudes! Nous avons fait quelques stop sur le pont et nous nous sommes émerveillés à observer plein de dauphins! Il y a un côté pour les piétons, et un côté pour les vélos, ce que je trouve très bien car les cyclistes vont à vive allure!

A Battery spencer, nous avons assisté à un vrai spectacle. Lorsque nous sommes arrivés, le pont était complètement dégagé (une chance!). Puis, une fois posés de l’autre côté, nous avons observé cette brume épaisse, ces nuages blancs recouvrir et dissimuler ce pont comme par magie. Nous avions l’impression de flotter au dessus des nuages! Un de mes moments préférés. Et puis le panorama de la ville en fond est super chouette! Au retour, la brume était partie.

Nous voulions pousser à l’ouest voir le phare « Bonita light house« , mais on a rebroussé chemin malheureusement car nous voyions que la brume était complètement dessus. Pour la petite anecdote, lorsque nous avons rebroussé chemin, nous étions dans une longue pente pour faire demi tour. Impossible de relancer mon moteur sur la pente..A ce moment là, j’ai su que sans le vélo électrique, c’était mort! Même le pousser jusqu’en haut… La galère! Heureusement mon chéri est venu à ma rescousse! 🙂

Du coup, nous sommes parti à l’est du pont à Vista point, un autre point de vue réputé. Moins spectaculaire que le premier certes, mais intéressant.

Puis nous avons longé jusqu’à la petite ville de Sausalito qui nous a complètement charmés! Loin du brouhaha de la ville, tout en ayant un côté super cosy sur la baie, avec ces petites maisons perchées dans la colline. J’ai adoré! Nous avons mangé dans un resto italien que je recommande: Le Aurora ristorante . Des produits de la mer frais, ça fait un bien fou (ceux qui vivent aux USA savent de quoi je parle)!

Nous avons hésité 2 sec à prendre le ferry à ce moment là, mais finalement, nous avons fait le chemin inverse à vélo, en s’attardant de nouveau sur le pont pour contempler la vue.

Le brouillard avait complètement disparu et nous voyions le sommet du pont. Le vent lui par contre, était toujours biiiiien là!

Puis nous sommes redescendu à Fort Point pour longer la côté de nouveau et profiter de la golden hour. 🙂 Nous avons adoré cette journée que nous avons fini assis sur un banc d’un parc de Chinatown, puis dans un bon resto chinois.

Jour 2: Balade dans la ville et visite des quartiers emblématiques

Le petit programme que nous avons fait en sens inverse!

Hôtel de ville/Civic center:

Très jolie place où l’on comprend pourquoi les gens disent que SF est peut-être la plus européenne et ouverte des villes des Etats-Unis. Il y a des musées autour que nous n’avions pas prévu de faire.

Quartier Alamo Square :

Ce joli petit parc avec les fameuses maisons que l’on voit sur les cartes postales: les painted Ladies. C’est un joli point de vue où l’on commence à voir des maisons victoriennes, des mélanges de couleurs, avec en fond, le panorama de la ville. En vrai, chapeau à ceux qui ont réussi des photos sans trop de monde dessus!

Quartiers Lower Haight et Haight-Ashbury :

Dans ces quartiers, nous avons vu de jolies maisons victoriennes. J’adore vraiment ce style ancien, très coloré! Ça donne de la gaité dans une rue! Le quartier Haight-Ashbury est réputé pour être un quartier assez hippie. Ce sont des spots emblématiques de SF. Sur certaines photos vous pourrez apprécier la pente.

Et fait assez rare pour être photographié aux USA: une boulangerie!!! 😀

Direction les Twin Peaks:

2 collines avec vue sur la ville. En Uber cette fois-ci, car ces routes très pentues ont eu raison de notre bon timing!

Quartier mission:

C’est un quartier beaucoup plus populaire, nommé en l’honneur de la mission Dolores fondée en 1776. Le Mission District est un quartier animé en plein essor aux racines latines. Il n’y a pas de place pour les luxueuses maisons victoriennes, mais les couleurs restent très présentes et le street art embellie de petites ruelles (que je vous déconseille le soir)! Le quartier est quasiment une galerie d’art en plein air, proposant une multitude de peintures murales plus vives les unes que les autres.

Plusieurs ruelles sont populaires et nous avons parcouru Balmy Alley.
Entre la 24e rue, la 25e rue, Treat Street et Harrison Street.
Les premières peintures murales de Balmy Alley sont apparues au milieu des années 1980, pour exprimer une certaine indignation devant les atteintes aux droits de l’homme et les abus politiques, les discriminations de « races » commis en Amérique Centrale.

Ce que j’aime beaucoup, c’est que ces peintures s’intègrent parfaitement dans l’environnement, en en prenant parti: les plantes et fleurs autours des peintures, les grilles et portes de garage font parti de l’œuvre! J’adore!

Vous trouverez du street art un peu partout dans ce quartier mais voici d’autres rues connues: – Clarion Alley entre la 17e rue, la 18e rue, Mission Street et Valencia Street, The Women’s Building MaestraPeace Mural 3543 18e rue, Carnaval Mural
24e rue et South Van Ness Avenue ainsi que Precita Eyes Mural Arts and Visitor Center 2981 24e rue .

Quartier Castro:

Puis à la tombée de la nuit, nous arrivons (en uber) au Quartier Castro: C’est le quartier gay par excellence. Ici, pas de tabou et beaucoup de clichés sur la population gay, qui se revendique très libre. Par exemple, dans un restaurant, il y avait plusieurs TV diffusant en boucle des images de manifestations gays, avec tout son lot de « costumes » trash, sado-maso autour de la sexualité. (Nous avons même croisé un monsieur tout nu avec un ruban aux couleurs du drapeau gay autour de son sexe). J’avoue que des fois, c’était un peu limite. En fait, je trouve ça triste qu’on ait besoin aujourd’hui de quartiers communautaires si affichés, au lieu de faire du vivre ensemble. Parce que lorsqu’on visite ce quartier, si on a des préjugés (ce qui n’est pas mon cas), on peut vite en ressortir avec des stéréotypes encore plus présents, alors que ce type de façon de vivre (que je respecte aussi bien sur) ne représente absolument pas toute la communauté gay. Je trouve ça fabuleux de défendre son identité avec autant de liberté mais je ne suis pas sûre que cela fasse avancer les mentalités dans le bon sens malheureusement. Tout gay n’a pas son attirail de boules à mettre dans la bouche ou de fouets. Et c’est ce qu’on retient dans ce quartier. C’était ma petite parenthèse, je ne sais pas si j’arrive à bien exprimer mon idée qui se veut non jugeante et celle de membres de ma famille, homosexuels, qui ne se reconnaitraient pas dans ce quartier.
Vous pourrez aussi y voir la maison bleue de la chanson de Maxime Leforestier ( 3841 18th Street ).

Jour 3: Balade entre ville et croisière

Nous avons commencé la matinée avec le cable car. Un incontournable moyen de transport de SF. A 8$ la course, les locaux ne le prennent pas, mais les touristes apprécient y faire un tour. Il y a plusieurs lignes. A l’époque, le cable car était tiré par des chevaux, mais un jour, suite à un grave accident entrainant les chevaux dans une pente infernale jusqu’à leur mort, l’inventeur a revu le système qui aujourd’hui est tracté par des câbles. Arrivé au bout de la ligne, le tram arrive sur une plaque pivotante que les conducteurs doivent tournés à la main. C’est assez drôle d’être replongé dans ce temps là. Nous nous sommes arrêtés à Lombard street.

Lombard street :

Rue mythique où la route slalom. Elle est impressionnante niveau dénivelé, et est très fleurie, ce qui la rend agréable! Impossible d’en faire de jolies photos.

Coit tower 

En se baladant, nous voyons au loin la Coit Tower. Pour 9$ vous pourrez monter au sommet avec vue à 360° sur la ville. De style Art déco, cette tour en béton armé a été construite en 1933 grâce aux 125 000 dollars que Lillie Hitchcock a laissé à la ville.

Pier 43 : Fisherman’s Wharf :

Direction ce fabuleux quai où on y trouve des lions de mer, boutiques souvenirs, restaurants… C’est un port très vivant, avec de nombreux artistes de rue. J’ai beaucoup aimé l’ambiance très vacances! Puis ceux qui me connaissent savent à quel point j’aime les animaux et voir ces lions de mer nous offrir un spectacle de conquête, dans leur habitat naturel, sans stress… C’est quand même bien mieux que de les voir enfermés et maltraités dans des delphinarium type Zoomarine et MarineLand (que je boycotte évidemment!)

Croisière:

Après avoir mangé le midi dans un restaurant au style pirate, nous avons fait une mini croisière d’une heure dans la baie, en passant sous le pont du Golden Gate Bridge et autour de la prison d’Alcatraz. C’était super sympa car on avait des audios fournis dans toutes les langues pour nous raconter un peu l’histoire de SF, la prison etc.

Lien Ceetiz ici.

Puis nous nous sommes « perdus » dans les rues, à observer les contrastes de ces maisons, bâtiments. Nous sommes tombés sur la Columbus tower : Sans doute un des plus jolis immeubles de San Francisco. Construit en 1907.

Après quelques achats souvenirs et un passage express à Chinatown, nous avons de nouveau adoré cette journée!

Jour 4: dernier jour, côte nord ouest et retraversée du pont.

Nous avions pas mal exploré les rues de San Francisco et la côte Est, alors place à la côte ouest où différents chemins de randonnées plus ou moins longues vous amèneront jusqu’au pont, avec de nombreux points de vue.

Nous avons commencé à China beach (point A): De ce point de vue, nous pouvons voir plus au large de la baie et aussi le pont, au loin, en fonction du brouillard. Nous avions un super temps ensoleillé, c’était parfait.

Le bleu de l’eau donnait envie de s’y baigner mais à 12°C, j’ai passé mon tour! 😀

Nous avons ensuite suivi le California Costal trail jusqu’à Baker beach (point B) où l’on y voit également le pont. Un peu plus loin sur le sentier, nous avons pu observer de loin une baleine! C’était magnifique! On était comme des gamins! (En fait, ce n’était pas vraiment la saison, qui se trouve entre décembre et février. D’après des spécialistes, pendant leur migration, 94 % des baleines grises du Pacifique passent à moins de 1 500 mètres de cette péninsule, principalement en janvier.) Nous avons donc été chanceux!

A partir de Baker Beach, j’avais lu de suivre « Presidio Coastal trail » mais ne l’ayant pas trouvé (et pas vraiment cherché non plus) nous avons suivi le Marshall’s Beach trail jusqu’au au Golden gate overlook (D) avec une vue du pont d’en face. 

Puis nous avons traversé le pont, côté piéton cette fois. Du coup, on a plus subit le vent et le bruit des voiture. Mine de rien, on a mis 1 h pour le traverser à pied. En faisant quelques poses pour observer des dauphins.

Puis nous avons été de nouveau à battery spencer ( point F) car le père et la belle mère de mon chéri ne l’avaient pas vu. Et c’est pour moi un incontournable. Pour s’y rendre à pied, on sort à droite du pont, on passe dessous sur des pontons aménagés qui nous emmènent au parking. Le début du chemin est à côté de la cahutte au bout du parking. Il faudra grimper un peu quand même!
De la haut, cette fois, la brume est passée derrière. Nous n’avons pas assisté à la même magie, mais c’était très beau quand même! Mais sur le chemin du retour, nous avons croisé une biche et son faon qui ont traversé devant nous.

Puis on a pris un Uber direction Sausalito pour y voir son charme au coucher du soleil! J’adore toujours autant ces maisons perchées! Ça vaut le coup! Exténués et avec un mal aux pieds, nous avons fini cette belle parenthèse San Francisco dans un restaurant de fruits de mer. Notre top 1 des villes aux USA! 🙂

Voici notre circuit intégral pour ce voyage:

San Francisco (4 jours) >> 3h50 de route >> Mariposa Grove (Séquoias) / Yosemite (1 nuit)

Yosemite (1 jour) >> 1h >> (nuit à Bridgeport) Mono Lake

Sur le dernier jour:

Mono Lake >> 45 min de route >> Ville Fantôme Bodie State Park

Ville fantôme >> 2h20 de route >> Lake Tahoe

Lake Tahoe >> 3h30 de route >> San Francisco aéroport

PS: Merci à mon beau-père d’avoir supporté mon exigence en matière de photographie! 😀

Et vous? Y avez vous été? Qu’avez vous retenu? Vu? 🙂
J’attends vos réponses en commentaires avec impatience!

7 réflexions sur “San Francisco, Californie

    • Merci beaucoup! 🙂
      Oui je vous le souhaite !!!!! Si vous y êtes plusieurs jours, je pense que vous le verrez certainement! Nous il était plus dégagé que couvert. Et lorsqu’il était couvert, tout pouvait changer en quelques minutes!

      J'aime

  1. en lisant cet article je me suis remémorée mes souvenirs du mois de mai, et je me suis dit aussi qu’on avait manqué des petites choses ! Une raison pour y revenir un jour 🙂
    Très bel article ^^

    J'aime

    • Hello!
      De bons souvenirs j’en suis sure! 🙂
      Oui, on ne peut jamais tout voir d’un seul coup… Mais du coup oui, c’est une super raison pour y revenir!! 😁
      Merci beaucoup!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s