La Nouvelle-Orléans: entre chic et débauche.


Je vous parle ici de la première fois où j’ai « visité » la Nouvelle-Orléans, communément appelée NOLA (Nouvelle Orleans Louisiana).

(Je vous parle de la deuxième fois, où nous avons réellement apprécié le French quarter, la route des plantations sur l’histoire des esclaves et les bayous: ici dans cet article: Road trip en Louisiane: Nouvelle-Orléans, route des plantations et bayous.)


La première fois, ce fut avec un groupe de potes d’ici pour passer un weekend et aller voir un match de football américain au Superdome! Quel spectacle. C’est vraiment du show à l’américaine. Remarque, j’étais bien contente compte tenu du prix de la place (quelques centaines de dollars). Des pompom girls, des fanfares, de l’animation! C’était super!

J’avais en tête une idée de NOLA assez chic, propre, authentique, où l’on pouvait apprécier du jazz à tous les coins de rue. QUE NENNI! Ma première impression ne fut pas excellente.

Nous nous étions concentrés principalement autour de la fameuse rue Bourbon Street. Je ne savais pas ce que c’était, maintenant, je sais! Un endroit de débauche, où l’on croise des gens bourrés à toute heure de la journée, des enfants noirs tapant sur des tonneaux pour quelques sous et une odeur nauséabonde d’égout. En fait, je venais de découvrir LA zone pour faire la fête où il y a toutes sortes de bars avec toutes sortes de musiques (certainement pas du jazz!), avec derrière un taureau mécanique pour faire du rodéo,
un camion proposant du cannabis sous toutes ses formes…

Des personnes, sur les balcons, nous lançaient des colliers de perles. La capture des perles par le public est symbole de chance et de bonne fortune A savoir qu’à NOLA, Depuis les années 1960, il est fréquent de voir des femmes montrer leurs seins en échange de colliers de perles qui autrefois étaient en verre mais qui aujourd’hui sont en plastique « made in chine ». Cela se fait beaucoup surtout à mardi-gras (une vraie institution dans cette ville réputée pour cet évènement). Nous n’étions pas en période de carnaval, mais les soirs de week-end, les gens ont gardé cette habitude. Nous avons eu pas mal de colliers mais rassurez-vous, nous n’avons pas eu besoin de montrer nos seins!

En une soirée, où j’avoue qu’on s’est énormément amusé (mais je restais quand même sur mes gardes car pas très sécure comme endroit tout de même!), tout ce que je pensais de la Nouvelle Orléans a été malmené. J’en suis passé « d’une ville chic et authentique » à « un endroit de débauche et de misère totale pour faire la fête ». Je ne pensais pas que cela pouvait être si vivant.

Bien heureusement, j’ai beaucoup apprécié la ville et ses alentours la 2ème fois lors de notre road trip en Louisiane! 🙂

Et vous, des expériences à la Nouvelle-Orléans? Des anecdotes? Une envie d’y aller faire la fête?

Publicités

2 réflexions sur “La Nouvelle-Orléans: entre chic et débauche.

  1. […] La première fois, ce fut avec un groupe de potes d’ici pour passer un weekend et aller voir un match de football américain au Superdome! J’avais en tête une idée de NOLA assez chic, propre, authentique, où l’on pouvait apprécier du jazz à tous les coins de rue. QUE NENNI! Ma première impression ne fut pas excellente. Je vous en parle dans cet article: La Nouvelle Orléans, entre chic et débauche. […]

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s