1 mois après notre arrivée

 Cela fait un mois que nous sommes arrivés à Mobile (Alabama), et on n’a pas eu le temps de s’ennuyer! Au début, il y a tant de démarches à faire que le temps passe vite.

Les premières impressions à chaud

〉〉〉〉〉 La langue

« Je n’y arriverai jamais... » Cette phrase qui trotte dans votre tête à chaque difficulté de compréhension… J’avais pourtant un bon niveau d’anglais pendant mes études. Mais lorsqu’on arrive ici, aux States et surtout en Alabama, on se confronte à l’accent… L’accent américain n’est pas un mythe, et l’accent Alabamien encore moins… C’est trèèèèèès frustrant de connaitre les mots, de les utiliser et qu’avec la différence d’accent vous restiez tout de même incompris… Je ne les blâme pas. Cette ville et cet Etat ne sont pas touristiques, de ce fait, les habitants n’ont tout simplement pas été habitué à s’adapter (parler plus lentement, changer de mots…), alors c’est à nous de nous adapter 2 fois plus! Mais ne vous inquiétez pas, tout s’apprend, il suffit d’être patient.

Mon conseil: SORTEZ! PARLEZ! Oui vous serez ridicules mais les américains sont bienveillants tout de même. Me forcer à faire toutes ces démarches (plus bas dans l’article) m’a vraiment aidé dans mon anglais. Je n’avais pas le choix, pour la banque, pour les assurances etc. Il fallait qu’on me comprenne. Alors j’ai usé du verbal, du non verbal, du dessin, de mon meilleur ami « google trad » et j’ai toujours réussi. NE DESESPEREZ PAS! J’ai galéré oui, mais quelle fierté quand vous rentrez chez vous le soir et que vous avez réussi votre inscription à la banque ou je ne sais quoi.

〉〉〉〉〉 L’épuisement

Nous avons été épuisé… Vraiment. On ne se rend pas compte quelle énergie cela demande à notre corps, à notre mental d’écouter une autre langue à longueur de journée, de trouver des moyens de se faire comprendre, de surpasser votre appréhension de parler. Je vous avoue que le premier mois, à 21h, on était au lit, avec un bon mal de tête! Mais c’est normal, et avec le temps, tout ira mieux! 🙂 Acceptez, CA IRA!

 

Les premières démarches

 

 -La sécurité sociale

Nous avons de suite été à la sécurité sociale. Aux USA, chaque résident ou voyageur travaillant aux States a un numéro de sécu. Il sert à déclarer les revenus salariaux et à avoir droit à une forme de protection sociale. La carte américaine ne permettra pas de se faire rembourser médicaments et rendez-vous médicaux. Ce sont les “insurances” (Mutuelles) qui sont faites pour cela aux USA. D’autre part, sachez qu’une fois enregistré aux États-Unis, votre numéro vous suivra toute votre vie dans ce pays.

 

-La banque

Nous avons ouvert un compte à la banque et demandé une “débit card”. Ici, il existe les “credit card” et les “debit card”. Sachez que vous ne pourrez pas ou très peu (en fonction des banques) prétendre à une credit card immédiatement. Il faut se construire un historique d’achat avant.  Un bon citoyen américain achète tout à crédit… Et oui, c’est bizarre et vraiment différent de la France. Si l’américain utilise que 30% de son crédit et le rembourse en temps et en heure, il voit augmenter son “crédit score ». Ce crédit score est consultable par tout le monde. Plus il est haut, plus il lui offre de nombreux avantages et réductions. Donc par exemple, pour payer moins cher son assurance voiture ou autre, il est important d’avoir un bon crédit score! Pour l’instant nous n’avons qu’une débit card, mais nous pensons prendre une crédit card car tout est très cher ici, et une petite réduction ne ferait pas de mal… On voulait surtout avoir bien compris ce système car par contre, si le crédit score est bas, le possesseur de crédit card va raquer bien plus cher partout!!

-Les opérateurs internet, forfaits mobiles, TV etc…

-Les assurances (maison et voiture), électricité, eau etc .

-L’opérateur du téléphone

L’abonnement de téléphone coute plus cher qu’en France et ne couvre pas souvent tout l’étendu du réseau américain. C’est pourquoi il vaut mieux bien le choisir! En voici les principaux: Verizon Wireless,  AT&T, Sprint. 

Nous avons opté pour AT&T. L’offre est plus diversifiée et il propose des SMS à l’international illimités depuis les USA et vers 120 pays. Intéressant pour les expatriés! Nous avons choisi le forfait sans engagement à 45$, appels/sms illimités, mais que 300MB d’internet… Nous nous sommes dits qu’il y a du wifi partout et que c’est ce que nous utilisons.

  •  Notez la différence de prix importante entre la France et les Etats-Unis au niveau des forfaits mobiles. Petit rappel: Pour $39,99 chez Orange vous avez appels et SMS illimités, 7Go de data en 4G, 3h d’appel/mois à l’international et d’autres services… Chez d’autres, vous avez internet à la maison/téléphone fixe et forfait téléphone pour le même prix.
  • Et en complément…: personnellement, nous avons demandé à nos proches d’installer l’application gratuite WhatApp sur le smartphone (nous avons fait de même) pour pouvoir se joindre par sms/mms/téléphone en illimité gratuitement, grâce au réseau wifi. Messenger également. Cela fonctionne très bien en Wifi. Moyennement avec internet du téléphone.

 

– L’eau/l’électricité

Je dois avouer que je ne sais pas trop comment cela se passe au niveau des différentes compagnies. Nous avons suivi les collègues de Ben qui nous ont indiqué les noms des compagnies. Nous avons Alabama power en électricité (il faut pouvoir donner un « deposit » de 250$ tout de même pour ouvrir le compte (une caution quoi), et MWASS pour l’eau (avec 150$ de deposit). Le deposit est encaissé.

 N.B: Notez qu’aux USA, le voltage n’est pas le même qu’en Europe (et les prises non plus!). Pour les curieux, tout est très bien expliqué ici. Pour les petits appareils électriques (appareil photo, téléphone, lisseur…), je n’ai pas rencontré de problème avec un adaptateur. C’est seulement un peu plus long à charger. 

L’internet:

Nous avons choisi XFINITY COMCAST car c’était le moins onéreux de tous. (Et pourtant pas donné…). Nous avons donné 100$ de deposit. Nous avions pris au début un pack avec le minimum de chaines pour la TV et internet pour  70$. Mais nous avons réalisé que les chaines n’étaient pas en HD et de mauvaise qualité alors que nous avions acheté un TV 4K (dommage!). Pour avoir des chaines en HD (et beaucoup plus de chaines aussi) il faut débourser 110$… On a pris l’option de ne pas prendre le modem TV. Nous passons donc par internet et le streaming pour regarder la TV et ça nous va très bien.

 

  ⟿⟿⟿⟿ Dans  ces démarches là, j’ai été surprise par 2 choses :

➤Le prix!! La vie ici est très chère… Un abonnement mobile avec le moins de giga internet etc 45$, internet pour la maison avec TV (le moins de chaines possible) 55$, une mutuelle santé à presque 400$ par mois… Les meubles également… Une table de chevet basique à 40$ minimum (hors taxes), imaginez le prix d’un meuble TV ou d’une table basse…

➤La réalité de la vie ici: Je pense honnêtement que ce que les médias rapportent ou ce que nous voyons dans les séries TV ne reflètent absolument pas la majorité des citoyens américains. Il est assez courant ici de trouver des maisons insalubres, de croiser des gens qui boitent ou avec une dentition désastreuse par faute de moyens… Sans compter que pour s’offrir toute ces démarches, il faut pouvoir y déposer une caution (ce fameux deposit)!

 Je ne suis pas sure que tout le monde puisse avoir ce luxe. D’où l’importance d’avoir un bon métier… Les salaires sont toutefois un peu plus élevé mais pas de grand chose. Il n’est pas rare que les citoyens américains cumulent plusieurs jobs.

Où en sommes-nous?

Nous sommes enfin installés dans notre maison. Il s’agit d’un cottage. En fait, c’est comme un immense quartier, sécurisé par des grilles où sont regroupés des logements, avec une ou plusieurs piscines communes, des salles de sport etc.

Vu le taux de criminalité élevé à Mobile, je me sens en sécurité dans ce type de logement, étant donné le prix plus important. C’est triste à dire mais il y a de ce fait une “sélection” de la population. Moins de personnes qui zonent.

Nous sommes un peu en mode “camping” en attendant nos meubles! Nous sommes ravis de notre lit King Size (un peu le standard ici), des dressings de la maison, et d’une des rares cuisines ouvertes que j’ai pu trouver en faisant les visites. Oui… La cuisine américaine est un mythe. (Je vous en parle ICI dans un article consacré aux différences France/USA.)  Notre petite Canelle a un petit extérieur qu’on va bientôt clôturer pour sa sécurité. Et oui… Parce qu’ici, il n’y a pas de clôtures.

Prochainement, nous allons devoir passer code et permis, trouver encore du mobilier, et organiser nos vacances!! Ma demande d’autorisation de travail va enfin pouvoir être envoyée également!

Une réflexion sur “1 mois après notre arrivée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s